Vous êtes ici : Patrimoine Minier > Hors de France > Pologne > KWK Rydułtowy-Anna

Pologne: KWK Rydułtowy-Anna (Rydułtowy & Pszów / Silésie)


24/07/2019

La mine Rydułtowy-Anna était une mine de charbon appartenant au groupe minier PGG (Polska Grupa Górnicza), située à Rydułtowy et Pszów dans le sud de la voïvodie de Silésie. Elle est issue de la fusion le 1er mars 2004 des mines indépendantes Rydułtowy et Anna. En 2016, les deux sièges sont à nouveaux séparés : le siège Rydułtowy est intégré (avec les mines Jankowice, Marcel et Chwałowice) dans la nouvelle mine KWK ROW exploitée par PGG, alors que le siège Anna (dont l'extraction du charbon est arrêtée depuis 2012) est transféré à la société SRK (Spółka Restrukturyzacji Kopalń) en charge de sa liquidation.


Siège Anna / Pszów

En 1832, le maire de Rybnik, Ferdynand Friedrich August Fritze, pharmacien de profession, achète un terrain à Pszów en vue d'y créer une mine de charbon sous le nom 'Anna'. La concession est accordée le 24 novembre 1840 et l'exploitation débute en 1842. En 1847, la production annuelle s'élève à 3 293 tonnes, et la mine emploie environ 50 travailleurs. En 1903, la production est montée à 148 000 tonnes. La mine est reliée en 1914 à la gare d'Olza par une ligne de chemin de fer. Entre 1914 et 1919, un ensemble de bâtiments comprenant le puits 'Chrobry I' (anciennement 'Rudolf') est construit selon les plans du célèbre architecte Hans Poelzig : bâtiment des machines d'extraction, installation de triage avec lavoir, ateliers et centrale électrique.
En 1940, 1.377 million de tonnes de charbon ont été extraites. En 1945, la mine est reprise par la société 'Rybnickie Zjednoczenie Przemysłu Węglowego'. C'est en 1978 que le record de production est atteint, avec 2 874 378 tonnes extraites, pour 5591 employés. En janvier 1987, la mine Anna récupère une partie du champ d'exploitation de la mine Marcel, avec les puits Jedłownik II et III. En 1993, elle est incorporée dans la nouvelle société Rybnicka Spółka Węglowa, avec d'autres mines de la région (Jankowice, Rydułtowy, Chwałowice, Marcel, Rymer et 1 Maja). En 2003, elle est reprise par la société Kompania Węglowa.
En mars 2004, les mines Anna et Rydułtowy sont officiellement fusionnées. A partir de là, la mine Anna devient le 'siège Anna' (ou siège II) de la mine Rydułtowy-Anna. En décembre 2011, les ressources en charbon étant épuisées dans la région de Pszów, le siège Anna est progressivement fermé, après 179 ans d'existence. La dernière berline de charbon est symboliquement remontée le 11 avril 2012. Toute la production de la mine Rydułtowy-Anna est alors assurée par le siège Rydułtowy. Le 1er avril 2016, les installations du siège Anna sont transférées à la société SRK, en vue de leur démantèlement. Toutefois en 2015, la centrale électrique et le bâtiment des machines d'extraction (dessinés par Hans Poelzig) sont classés.

Vues extérieures

Le site principal s'organise autour des puits Chrobry I et II. Le puits Chrobry I, foncé en 1911 et profond de 1010 mètres, est équipé d'un chevalement métallique construit en 1985. Le puits Chrobry II, foncé en 1963 et profond de 1074 mètres est surmonté d'une grande tour d'extraction en béton construite en 1970. On peut aussi voir au sud-est des puits Chrobry le chevalement du puits Jan. Foncé en 1855-56 sous le nom de puits 'Johannes' et profond de 706 mètres, ce puits est fermé en 2011. Lors de mes passages en 2013 puis en 2015, le démantèlement des installations de surface n'avait pas commencé.


Sur le carreau

En 2017, de nombreuses installations dont le lavoir et la recette du puits Chrobry II, ont disparu. La tour d'extraction de ce dernier est encore debout, mais sera grignotée peu de temps après mon passage. Elle a aujourd'hui totalement disparu du paysage.


Machines d'extraction du puits Chrobry I

Le puits double Chrobry I est équipé de 2 belles machines d'extraction électriques à poulie Koepe. La machine 'est' a été construite en 1916 par Siemens-Schuckert, la machine 'ouest' date de 1942.


Machines d'extraction du puits Chrobry II

Le puits Chrobry II est équipé de 2 grosses machines d'extraction modernes composées d'une poulie Koepe quadricâble entraînée par 2 moteurs électriques.


Recette jour du puits Chrobry I

En avril 2017, le puits Chrobry I était encore ouvert et utilisé pour le démantèlement des travaux souterrains. On pouvait donc encore voir un peu de mouvement au niveau de la recette jour du puits.


Puits Ryszard II / Pszów

Le puits Ryszard II est situé à environ 850 mètres au sud-ouest des puits Chrobry I et II. Foncé en 1960 à proximité de l'ancien puits Ryszard (fermé en 1969) jusqu'à une profondeur de 708 mètres, il est surmonté d'une petite tour d'extraction en béton. Il était utilisé pour l'aérage de la mine Anna.


Puits Jedłownik II / Wodzisław Śląski

Environ 5 km au sud-est des puits Chrobry I et II se trouve le carreau des puits Jedłownik I, II et III. Ces trois puits étaient communs aux mines Anna et Marcel. Le puits Jedłownik I (Powietrzny VI) fut foncé en 1937-38 et liquidé en 1997. Le puits Jedłownik II, profond de 988 mètres et remblayé en 2000, est encore surmonté de son imposante tour d'extraction. Enfin, le puits de ventilation Jedłownik III, profond de 800 mètres, fut fermé en 2013.


Siège Rydułtowy / Rydułtowy

La mine Rydułtowy est la plus ancienne usine minière en activité en Haute-Silésie. Son origine remonte à 1806 lorsque Frederick et Liza von Sack fondent une mine sous le nom de Charlotte à Czernica ; mais pour des raisons géologiques et d'épuisement des ressources, la mine Charlotte est transférée dans la ville voisine de Rydułtowy. Elle devient la plus grande mine de la région et la première à recevoir une machine à vapeur. En 1855, une ligne de chemin de fer est construite. L'effectif passe de 1218 mineurs en 1940 à 3582 quatre ans plus tard. Après la Seconde Guerre mondiale, la mine change de nom pour devenir la mine Rydułtowy.
En 1968, la mine Ignacy est regroupée avec la mine Rydułtowy, laquelle restera une mine indépendante jusqu'à sa fusion en 2004 avec la mine Anna. Elle appartiendra successivement aux sociétés Rybnickie Zjednoczenie Przemysłu Węglowego, Zrzeszenie Kopalń Węgla Kamiennego, Rybnicko-Jastrzębskie Gwarectwo Węglowe, Przedsiębiorstwo Eksploatacji Węgla 'Południe'. Enfin le 1er mars 1993 elle passe sous le contrôle de la société Rybnicka Spółka Węglowa qui est reprise en 2003 par le groupe Kompania Węglowa. Depuis 2016, avec le démantèlement du siège Anna, elle est intégrée dans la nouvelle mine KWK ROW du groupe PGG, avec les mines Chwałowice, Marcel et Jankowice.

Six puits sont utilisés pour assurer l'exploitation de la mine Rydułtowy :
     • Leon II : service et extraction
     • Leon III : service - depuis 2018 ce puits est en cours de fermeture par la société SRK
     • Leon IV : puits de service principal
     • Erbreich (Powietrzny I) : aérage (retour d'air)
     • Agnieska (Powietrzny V) : aérage (retour d'air) - ce puits ne possède pas de chevalement
     • Głowacki : ancien puits de la mine Ignacy, uniquement entrée d'air

Au 1er mai 2016, la mine comptait 3 028 employés dont 2 493 au fond. La capacité de production quotidienne varie entre 9 000 et 9 500 t/j mais la production réelle de nos jours se situe autour de 6 500 t/j. La zone minière de la mine Rydułtowy s'étend sur 46 km² ; les ressources opérationnelles dans tout le gisement s'élevaient à environ 80,4 millions de tonnes fin 2015.
Il est prévu dans le futur de concentrer l'extraction du charbon sur la mine Marcel ; le lavoir serait ainsi fermé, et seul les puits Leon II et IV seraient encore utilisés pour le service.

Vues extérieures

Le site principal s'organise autour des puits Leon II et IV. Le puits Leon II est surmonté d'un chevalement métallique à 4 molettes parallèles (puits double). Le puits Leon IV, beaucoup plus récent, est équipé d'un chevalement métallique moderne à molettes double superposées. Les voies ferrées de la mine offrent une belle vue sur le puits Leon II et sa recette ainsi que sur le lavoir.


Sur le carreau - vers le puits Leon II

Il s'agit du secteur le plus ancien du carreau. Le nouveau bâtiment de la machine d'extraction sud du puits Leon II présente la particularité d'avoir été construit en hauteur, entre l'ancien bâtiment et le puits.


Sur le carreau - vers le puits Leon IV

Le puits Leon IV, situé 300 mètres au sud du puits Leon II, est le principal puits de service de la mine Rydułtowy. Foncé à partir de 1994, c'est aussi le puits le plus récent. Il atteint aujourd'hui la profondeur de 1210 mètres. Il est entouré d'un parc à matériel, desservi par un petit réseau de chemin de fer à voie étroite.



Machines d'extraction du puits Leon II

Le puits Leon II à double compartiment (skips et cages) est équipé de deux machines d'extraction à poulie Koepe monocâble.


Machine d'extraction du puits Leon IV

La machine d'extraction du puits Leon IV est une machine moderne à poulie Koepe bicâble entraînée par un puissant moteur électrique DolMel.


Recette jour du puits Leon II

La recette du puits Leon II est équipée pour le déchargement des skips (compartiment nord) et donne accès aux cages du compartiment sud pour le personnel et le matériel. Autour du puits, un circuit automatisé permet le décagement, le déchargement (via un culbuteur) et l'encagement des berlines.


Recette jour du puits Leon IV

La recette jour du puits Leon IV est située de plain-pied avec le parc à matériel. Les 2 grandes cages du puits permettent la descente de matériel volumineux, ainsi qu'un grand nombre de mineurs.


Salle des pendus - lampisterie

Les vestiaires ont été entièrement refaits peu de temps après ma visite. Après passage à la lampisterie, l'accès au puits Leon IV se fait par une grande passerelle couverte.


Puits Leon III

Les puits Leon III se situe sur un second carreau environ 700 mètres à l'ouest du site principal. C'est un puits ancien, initialement nommé 'Schreiber'. Il est surmonté d'une tour d'extraction métallique moderne qui a remplacé l'ancien chevalement. Autour du puits se trouvent divers bâtiments à l'architecture soignée, ainsi qu'un parc à matériel. Ce puits de service a été transféré en 2018 à la société SRK en vue de sa liquidation.



Anciens puits de la mine Rydultowy

Dans les environs du site principal, il est possible de voir 3 anciens puits équipés de chevalements métalliques : Erbreich (Powietrzny I), Cecylia (Powietrzny II) et Dicke (Powietrzny III). Equipé de ventilateurs, le puits Erbreich est encore utilisé pour l'aérage (retour d'air).


Au fond - siège Rydultowy

L'exploitation en longue taille est réalisée entre 800 et 1000 mètres et entre 1000 et 1200 mètres sous la surface. Les travaux miniers les plus profonds sont situés à 1210 mètres, ce qui fait de la mine de Rydułtowy l'une des plus profondes de Pologne. L’investissement le plus important réalisé récemment au fond est le ravalement du puits Leon IV de 134 mètres jusqu’à une profondeur de 1210 mètres, ainsi que la construction de l'étage 1150. Les travaux miniers liés à l'approfondissement du puits se sont achevés au troisième trimestre de 2016, pour une mise en service des nouvelles infrastructures un an plus tard.
Notre visite au fond a commencé par les alentours du puits Leon IV à l'étage 960, nous permettant de voir 2 différents systèmes de transport. Nous avons alors rejoint l'étage 1150 pour découvrir les travaux de ravalement du puits Leon IV, réalisés sans interruption du service par ce puits.
De retour à la surface, nous avons pu descendre à l'étage 600 du puits Leon III pour découvrir un grand atelier de mécanique. Puis nous sommes remontés à l'étage 400, qui ne sert plus que pour l'aérage de la mine. Ce niveau ancien présente encore de nombreuses traces de l'époque allemande. Enfin nous avons rejoint à pied le puits Leon II, en cheminant dans les travers-bancs de l'étage 400.

Vers la recette fond du puits Leon IV (étages 960 et 1150)


Chantier d'approfondissement du puits Leon IV


Puits Leon III - étage 600 : recette et grand atelier de mécanique


Puits Leon III - étage 400 : recette et ancienne salle des pompes


Etage 400 : entre les puits Leon III et Leon II


Puits Leon II - étage 400 : salle des pompes et recette


© Sébastien Berrut 2007-2019 | Contact