Vous êtes ici : Accueil > Hors de France > Pologne > KWK Piekary

Pologne: KWK Piekary (Piekary Śląskie / Silésie)


21/12/2020

La mine Piekary est une mine de charbon en cours de fermeture située à Piekary Śląskie dans la voïvodie de Silésie. Elle est issue du regroupement des anciennes mines 'Julian' (créée en 1954), 'Andaluzja' (créée en 1908) et 'Rozbark' (créée en 1883). Elle est l'héritière directe de l'activité de la mine KWK Julian.
Le 22 février 1951, le ministre des Mines prend la décision de construire la mine Julian. En 1952, la société "Kopalnia Węgla Kamiennego Julian w budowie" (mine de charbon Julian en construction) est créée. Initialement, la mine a été établie à partir d'un puits périphérique de la mine Radzionków, plus tard nommé Julian II. Le 1er décembre 1954, la mine Julian est officiellement mise en service. Le puits principal est le puits Julian I, l'extraction étant réalisée depuis l'étage -284 m. La mine fait partie de la compagnie 'Bytomskie Zjednoczenie Przemysłu Węglowego' (Union des Industries Charbonnières de Bytom), puis le 1er janvier 1976, elle est incorporée dans la société 'Dąbrowskie Zjednoczenie Przemysłu Węglowego' (Union des Industries Charbonnières de Dąbrowa). La production est de 2,8 millions tonnes en 1979. En 1993, elle est reprise avec d'autres mines du secteur (Andaluzja, Rozbark, Centrum, Szombierki, Bobrek, Powstańców Śląskich,...) par la compagnie 'Bytomska Spółka Węglowa S.A.'.

En 1999, avec la réorganisation de la société 'Bytomska Spółka Węglowa', les mines Julian, Andaluzja et Rozbark sont transformées respectivement en Zakład Górniczy Piekary, Zakład Górniczy Brzeziny et Zakład Górniczy Bytom II. En janvier 2002, la mine ZG Brzeziny est reliée au fond à la mine ZG Piekary. La mine ZG Brzeziny est divisée en deux parties, dont l'une est mise en liquidation en décembre 2003, l'autre est incorporée en janvier 2003 dans la mine ZG Piekary. Le mois suivant, cette dernière est reprise par la nouvelle société Kompania Węglowa. En juillet 2004, l'extraction de la mine ZG Bytom II (Rozbark) s'arrête, le gisement devant être extrait par la mine Piekary.
Depuis septembre 2005, le charbon provenant des zones minières Piekary, Brzeziny et Rozbark est concentré sur le puits Julian I situé sur le siège principal où se trouve le lavoir. La mine Bytom II (Rozbark) est alors démantelée. A partir de juin 2006, les installations de l'ancienne mine Andaluzja (ZG Brzeziny) sont elles aussi progressivement démantelées. Enfin en janvier 2012, la mine prend le nom 'KWK Piekary'. Au premier semestre 2014, 1 531 travailleurs y étaient employés.

Le 8 mai 2015, la mine Piekary est reprise par la société Węglokoks Kraj, qui la fusionne le 15 décembre 2015 avec la mine Bobrek pour former la mine Bobrek-Piekary. Le 31 janvier 2020, la dernière tonne de charbon est symboliquement remontée. Depuis elle a été transférée à la société SRK (Spółka Restrukturyzacji Kopalń) en vue de son démantèlement.

Dans sa période récente, la mine Piekary exploitait 5 puits dont 3 sont situés sur le carreau de l'ancienne mine Julian :
    • puits Julian I (extraction et personnel - entrée d'air)
    • puits Julian II (aérage, matériel et anciennement remblayage - retour d'air)
    • puits Julian IV (service : personnel et matériel - entrée d'air)
    • puits Dołki (aérage, personnel, matériel et anciennement remblayage - retour d'air) ; puits issu de la mine Andaluzja
    • puits Barbara I (aérage, service et remblayage - retour d'air) ; puits issu de la mine Rozbark, démoli en 2017

La charbon de la mine Piekary était réputé sur le marché, notamment pour les particuliers, avec un bon pouvoir calorifique et une très faible teneur en cendres.

Carreau principal - puits Julian I, II et IV

Le site principal de la mine Piekary correspond aux installations de l'ancienne mine Julian. On y trouve 3 puits surmontés de chevalements peints en bleu, le lavoir et son faisceau de voies ferrées, un parc à matériel et les locaux pour les mineurs (bains-douches, lampisterie...). A noter que le puits II est surmonté d'un type de chevalement assez rare à 4 molettes superposées. Il fut installé en 1954 et provient du puits Henryk de la mine Bolesław Chrobry à Wałbrzych.

La mine vue de l'extérieur


Sur le carreau


Le carreau vu depuis le chevalement du puits IV


Lampisterie


Recette jour du puits I

Le puits I, profond de 485.1 mètres, est le puits d'extraction de la mine. Il s'agit d'un puits double : le compartiment 'est' est équipé de deux skips de 10 tonnes, le compartiment 'ouest' de deux skips-cages de 10 tonnes également et pouvant embarquer du personnel. La recette du puits I est donc prévue pour le déchargement des skips des 2 compartiments, mais aussi pour l'accès du personnel.


Recette jour du puits IV

Le puits IV est le puits de service du site principal (personnel et matériel). Il est équipé de 2 cages à 4 étages d'une capacité de 16 personnes par étage. La recette possède 2 culbuteurs permettant de vider des berlines chargées de stériles.


Machine d'extraction 'est' du puits I

La machine d'extraction 'est' du puits I (extraction : skips de 10 tonnes) est composée d'une jolie poulie Koepe monocâble à rayons entraînée par un moteur électrique.


Machine d'extraction 'ouest' du puits I

La machine d'extraction 'ouest' du puits I (extraction et personnel) est composée d'une poulie Koepe monocâble à rayons entraînée par un moteur électrique DolMel à courant continu de 1600kW, construit en 1967. Elle fonctionne à la vitesse de 8 m/s pour le personnel/matériel et 14 m/s à l'extraction.


Machine d'extraction 'est' du puits II

En raison de la configuration du chevalement (4 molettes superposées), les deux machines d'extraction sont situées en enfilade. La machine d'extraction 'est' de type K-5500/517 a été construite par Siemens-Schukert Werke/Demag en 1911, reconstruite en 1929. Elle est composée d'une poulie Koepe monocâble entraînée par un moteur électrique de 517 kW. Elle met en mouvement 2 cages de 4 étage à la vitesse de 6 m/s pour le matériel et 4 m/s pour le personnel.


Machine d'extraction 'ouest' du puits II

La machine d'extraction 'ouest' de type K-4000, également ancienne, est composée d'une poulie Koepe monocâble entraînée par un moteur électrique de 310 kW. Elle permet le transport du matériel à la vitesse de 6 m/s.


Machine d'extraction du puits IV

Le puits IV est équipée d'une machine d'extraction type K-6000 Sgoda/CKD Praha de 1964 à poulie Koepe monocâble, entraînée par un moteur électrique de 1700kW. Elle déplace des cages à 4 étages à la vitesse de 12 m/s pour le personnel et 8 m/s pour la matériel.


Carreau du puits Dołki

Le puits Dołki était initialement un puits de service de la mine Andaluzja. A la fermeture de cette dernière, il fut repris par la mine Piekary. Dans la dernière période d'activité de la mine Piekary, ce puits était utilisé pour l'exploitation du stot de protection de la mine Andaluzja. Peu profond (303 mètres), le puits est équipé d'un petit chevalement métallique et d'une machine d'extraction à tambour. Dans le puits circulent à la vitesse de 4 m/s une cage à 3 étages (capacité 13 personnes par étage) et un skip-cage pour le transport de matériel long. On trouve également sur le carreau les ventilateurs pour l'aérage, un parc à matériel, ainsi qu'un ancien pont de déchargement des trains de sable pour le remblayage. Il est situé 5 km au sud-est du site principal.


Machine d'extraction du puits Dołki


Carreau du puits Barbara

Ce carreau périphérique est situé 2.5 km au sud du site principal, à Bytom. Il appartenait initialement à la mine Rozbark et comportait 2 puits : Barbara I et Barbara II. Le puits Barbara II est démoli depuis longtemps. Les installations du puits Barbara I ont été rasées en 2017. Il ne reste aujourd'hui plus rien. Le puits Barbara I, profond de 669.92 mètres était utilisé pour le service, l'aérage (retour d'air) et le remblayage. Il était équipé d'un petit chevalement métallique peint en bleu à molettes parallèles, d'une cage à 3 étages et un skip-cage pour le transport de matériel long.


Au fond - secteur en exploitation vers le puits Dołki

Dans la dernière période d'activité de la mine Piekary, l'exploitation a consisté à extraire le charbon du stot de protection de la mine Andaluzja (charbon laissé en place à l'aplomb des installations de surface et des puits). L'accès aux chantiers d'exploitation se faisait par le puits Dołki, le plus proche, pour éviter un long temps de trajet sous terre. Depuis la recette fond du puits (-260m), un trajet d'environ 20min en monorail suspendu est nécessaire pour descendre jusqu'au niveau de la taille. Le charbon est extrait de manière classique en longue taille équipée d'un soutènement marchant et d'une haveuse. Les produits extraits sont transportés par des convoyeurs blindés et à bande jusqu'au puits Julian I, puis remontés par les skips de 10 tonnes. La réalisation de photos a été particulièrement complexe en raison d'une très forte humidité.
Nous avons également pu visiter un chantier de traçage d'une nouvelle galerie dans la couche de charbon, par un mineur continu.

Gare des monorails pour les passagers, vers la recette du puits Dołki


En chemin vers la taille


Longue taille en exploitation (soutènement marchant et haveuse)


Chantier de traçage d'une galerie dans la couche de charbon


Retour vers la recette fond du puits Dołki


Au fond - vers les puits Julian I, II et IV

Deux ans après avoir visité le secteur en exploitation, nous avons eu la possibilité de descendre une nouvelle fois, pour découvrir le secteur des puits Julian I à IV. Nous avons d'abord marqué un rapide arrêt à chaque étage du puits IV, avant de parcourir plus longuement l'étage -438m : recettes des 3 puits, salle des pompes, gare principale pour le personnel, atelier de maintenance électrique...

Recettes fond du puits Julian IV (-182m, -284m, -348m et -438m)


Salle des pompes de l'étage -438m


Gare principale n1 pour le personnel et ses alentours


Recette fond (-438m) du puits Julian II


Atelier de maintenance électrique


Recette fond (-438m) du puits Julian I


© Sébastien Berrut 2007-2020 | Contact