Vous êtes ici : Patrimoine Minier > France > Mines et carrières souterraines > Mine de potasse Amélie

Mine de potasse Amélie/Joseph-Else - Alsace


L'Alsace abrite au nord de Mulhouse un important gisement de potasse qui fut intensément exploité depuis sa découverte en 1904 jusqu'en 2002. La mine Amélie, située sur la commune de Wittelsheim, fut la première à entrer en exploitation en 1910. Elle comprenait 3 puits (Amélie 1 pour l'extraction du sel, Amélie 2 et Max). Suite à l'arrêt en juillet 1966 de la mine Joseph-Else toute proche, les puits Joseph et Else sont rattachés à la mine Amélie comme puits d'aérage.
Dans le cadre du projet StocaMine, les puits Joseph et Else sont rénovés à partir de 1991 (démolition des anciennes recettes, rénovation du chevalement du puits Else, nouveau chevalement pour le puits Joseph). Un centre de stockage de déchets ultimes dans des galeries creusées dans le sel sous la couche de potasse démarra son activité en février 1999. Malheureusement, le 10 septembre 2002, un incendie se déclencha dans le bloc 15. Les mineurs de la mine Amélie, dont les travaux du fond communiquent avec StocaMine, ont dû évacuer brutalement la mine. Ainsi se termina l'aventure de la potasse en Alsace, à la mine Amélie, qui aura extrait 167 millions de tonnes de sel brut.

Aujourd'hui les puits Amélie 1, Amélie 2 et Max sont remblayés, mais les puits Joseph et Else sont toujours maintenus en service dans l'attente d'une décision quant au devenir des déchets stockés au fond. C'est ainsi que j'ai eu la chance d'accéder aux anciens travaux de la mine Amélie, à l'abandon depuis 2002. J'ai notamment pu voir la dernière taille de havage intégral, la taille 942, encore équipée de sa haveuse à deux tambours et des piles hydrauliques du soutènement marchant, alignées sur plus de 250 mètres. Il est étonnant de constater le bon état de la taille (les terrains n'ont pas trop bougé), après 10 ans d'inactivité. J'ai ensuite visité les alentours du puits Else : recette fond, puisard, ventilateurs pour l'aérage et surtout une superbe galerie de roulage avec ses voies ferrées et quelques berlines. La visite s'est terminée vers le puits Amélie 2, remblayé en 2009, mais accessible par le fond. De nombreux engins utilisés pour le creusement et la sécurisation des galeries sont également présents au fond.
La mine étant grisouteuse par intermittence, les photographies ont été réalisées avec un boitier mécanique et du film argentique, numérisé avec du matériel plus ou moins performant. L'éclairage était assuré par les lampes étanches de nos casques. Je remercie la Direction de StocaMine/MDPA pour avoir autorisé ce reportage, Robert pour sa disponibilité, ainsi que Francis et Thierry, Délégués-Mineurs.

Taille de havage intégral 942 et son soutènement marchant


Engins miniers du fond : traçage, foration, transport...


Le puits Else


Le puits Amélie 2


Les convoyeurs


Les galeries de la mine


Le puits Joseph


© Sébastien Berrut 2007-2013 | Contact | Demande d'utilisation d'une photo