Vous êtes ici : Patrimoine Minier > France > Mines et carrières souterraines > Mine de plomb-argentifère PA1

Mine de plomb-argentifère PA1 - Massif Central


Des traces d'exploitation par le feu furent découvertes dans ce secteur, ce qui atteste de travaux très anciens. Une première concession fut attribuée en 1776. En 1797, plus de 160 mineurs extrayaient entre 700 et 1000 kg d'argent ainsi que 50 tonnes de plomb par an. En 1827 une importante usine pour traiter le minerai fut mise en service près de la mine. En 1860, l'exploitation comportait environ 10 kilomètres de galeries sur 4 niveaux. A partir de 1890, le gisement commença à s'épuiser et la mine fut fermée en 1893-1894. Les diverses tentatives de reprise échoueront toutes. Pendant sa période moderne, la producton fut de 17 400 tonnes de plomb et 93 tonnes d'argent.
Les travaux visités se composent d'un travers-banc de faible section, qui recoupe perpendiculairement plusieurs filons. Il débouche malheureusement sur des galeries noyées jusqu'au toit. Des galeries furent tracées en suivant les filons et le minerai a laissé place à d'impressionnants dépilages subvertivaux sous nos pieds et au-dessus de nos têtes. Près de l'entrée, sur l'ancien carreau de la mine, divers bâtiments en pierre sont toujours debout.

© Sébastien Berrut 2007-2012 | Contact | Demande d'utilisation d'une photo