Vous êtes ici : Patrimoine Minier > Hors de France > Reste du monde > Espagne : Mina Pilotuerto

Espagne : Mina Pilotuerto (Asturies)


31/05/2017

La mine Pilotuerto est une mine de charbon (anthracite) située en Espagne, près de Tineo, dans la communauté autonome des Asturies. En raison des difficultés financières rencontrées par la société exploitante (UMINSA - Unión Minera del Norte S.A.), l'extraction du charbon est actuellement suspendue (mai 2017). Jusqu'à son rachat en 2008 par UMINSA, cette mine était exploitée par la société González y Díez S.A. sous le nom de mine 'Tres Hermanos'.
En 2010/2011, UMINSA réalisa un investissement de 35 millions d'euros destiné à moderniser l'ancienne exploitation et à péréniser l'activité de la mine au-delà de 2018. Cette modernisation s'est traduite par une mécanisation totale de l'extraction du charbon et la création d'une grande descenderie routière pour rejoindre les 3 couches de charbon exploitables. La descenderie, inaugurée en novembre 2011, est composée d'une galerie principale longue de 2200 mètres (pente maximale 12.5%, 60 m² de section) et de ramifications permettant la circulation de gros engins de chantier et de camions au plus proche des veines de charbon. Ainsi le coût du transport du charbon du fond vers le jour est nettement réduit, tout comme les temps de trajet pour le personnel. Avec cet investissement, la production de charbon aurait dû atteindre 225 000 tonnes par an, pendant les 20 prochaines années.

Vues extérieures

L'accès au site minier depuis la route se fait par un tunnel, lui aussi agrandi lors des travaux de modernisation de la mine. Il donne accès au carreau principal où se trouve le lavoir, des ateliers et un nouveau bâtiment pour les bureaux.


La vieille mine

En contrebas du carreau principal se trouvent les installations de la 'vieille mine' (secteur Armallán), exploitée jusqu'à l'inauguration de la descenderie routière. L'accès au fond se faisait par des plans inclinés dont un pour le personnel et le matériel (équipé d'une voie ferrée et d'un treuil) et un pour le transport du charbon brut jusqu'au lavoir via un convoyeur à bande.


La 'nouvelle' mine

Depuis les bureaux, en poursuivant la piste goudronnée vers l'ouest, on arrive au carreau de la nouvelle mine. On y trouve de nombreux engins diesel (bulldozer, chargeuse-transporteuse, jumbo de foration...), des ateliers de mécanique, une petite lampisterie ainsi que l'entrée de la descenderie routière. Au nord de ce carreau s'ouvre une petite galerie équipée d'une voie de 60cm encore utilisée pour le transport des explosifs.


Le fond

Lors de ma visite en juillet 2016, l'activité était déjà très réduite, seule une vingtaine de mineurs travaillait encore au fond. Le charbon est extrait par une haveuse à double tambour dans une longue taille équipée d'un soutènement marchant. Le matériel de la taille provient de la société Mackina Westfalia.
La couche d'anthracite exploitée a une puissance de l'ordre de 3 mètres. La taille est assez courte, environ 80 mètres. Compte tenu de l'incertitude sur le futur de la mine, la méthode de la taille avançante est utilisée. Le charbon extrait est repris en voie de base sur un convoyeur blindé puis il est déversé en tas dans une grande galerie trackless. Il est alors chargé par un bulldozer dans des camions qui le remontent au jour en utilisant la nouvelle descenderie.

Vers la taille, en voie de base


La taille : havage du charbon


Travaux d'étançonnage en pied de taille


Retour en taille, haveuse à l'arrêt et voie de tête


Chargement du charbon extrait et descenderie routière


© Sébastien Berrut 2007-2017 | Contact | Demande d'utilisation d'une photo