Vous êtes ici : Patrimoine Minier > Hors de France > République Tchèque > Důl Jeremenko

République Tchèque: Důl Jeremenko (Ostrava)


La mine Jeremenko est située en République Tchèque, à Ostrava, dans le quartier industriel de Vítkovice. Elle a été fondée en 1891 par le propriétaire des houillères de Vítkovice. Le fonage des puits n1 et n2 a eu lieu entre 1891 et 1896. Ils ont été modernisés en 1914, 1917-1919 et 1942-1943. Le fonage du puits n3 débute en 1943. Il sera terminé en 1961, à une profondeur de 1062 mètres. En 1979, les travaux du fond sont reliés à la partie inférieure de la mine Alexander. La mine Jeremeko fut en service de 1891 à 1996 ; l'extraction du charbon débuta en 1896 pour s'arrêter le 31 décembre 1992. Le puits n2 est remblayé en 1996. Les puits n1 et n3 sont toujours ouverts et utilisés pour le pompage de l'eau du bassin d'Ostrava. Le site est sous la responsabilité de la société DIAMO, en charge notamment de la gestion de l'après-mine en République Tchèque.
Je remercie la société DIAMO, tout particulièrement Miroslav Š. pour son accueil chaleureux.

Vues extérieures : puits n1 et n3

Il subsiste sur le carreau de la mine les chevalements des puits n1 et n3. Le premier est en réalité constitué de 2 chevalements accolés par le faux-carré, à 90. Seul un compartiment est encore équipé de cages. On retrouve ce type de chevalement double sur le puits Terezie de la mine Petr Bezruč, à Slezská Ostrava. Le second chevalement est une impressionnante tour d'extraction métallique «marteau» haute de 55 mètres. Les machines d'extraction sont situées en haut de la tour. Une tour identique fut également construite pour la mine Petr Bezruč, mais en trop mauvais état, elle fut abattue.


Machines d'extraction des puits n1 et n3

Un compartiment du puits n1 est encore équipé de sa superbe machine d'extraction datant de 1924. Conposée d'un tambour cylindrique entraîné par un moteur électrique, elle est en parfait état de marche et sert en cas de problème sur le puits n3.
En haut de la tour d'extraction du puits n3 se trouve une immense salle abritant deux machines d'extraction (deux compartiments). La première est une grosse machine électrique à tambour cylindrique, utilisée pour la descente du matériel lourd. La seconde est un simple treuil qui permet de mouvoir à faible vitesse une petite cage pour le personnel.


Le fond, entre les puits n1 et n3

La descente s'effectue par le puits n3. Au fond, les accès aux anciens travaux sont tous fermés par des barrages. Il reste toutefois environ 600 mètres de galeries accessibles entre les 2 puits, pour permettre la maintenance des pompes et l'aérage. Les pompes sont immergées dans le puits n1. L'eau pompée est transportée dans de grosses canalisations jusqu'au puits n3 et remontée au jour.
Les galeries sont intégralement renforcées par des cintres métalliques resserrés, caractéristiques des mines de charbon. Un plan incliné permet de rejoindre le puits n1, juste au dessus du noyage et des pompes. Un système de monorail est utilisé pour le transport du matériel le long de ce plan incliné.


© Sébastien Berrut 2007-2013 | Contact | Demande d'utilisation d'une photo