Vous êtes ici : Patrimoine Minier > France > Mines et carrières des Alpes > Mine de lignite ET

Mine de lignite ET - Haute-Savoie


Le lignite est un charbon de mauvaise qualité. Il fut exploité dès la fin du XVIIIe siècle (première concession accordée en 1795) jusqu'en 1948, année de fermeture de la mine pour cause de non rentabilité. En 1862, la mine fait l'objet de trois concessions pour une production record de près de 7000 tonnes. La production totale peut être estimée aux environs de 300 000 tonnes.
La mine «moderne» était constituée d'un puits profond de 55 mètres qui rejoignait la couche de lignite et d'un travers-banc par lequel les berlines chargées sortaient au jour. Ce travers-banc, d'une longueur d'environ 400 mètres, a pu être parcouru jusqu'à son extrémité où il rejoint la couche de lignite. Cette couche très foncée se reconnait facilement ; son pendage est compris entre 75 et 85. Nous n'avons pas pu poursuivre notre exploration dans les galeries tracées le long du banc de lignite en raison du manque d'oxygène. Dans sa partie terminale, le travers-banc est bétonné et se sépare en plusieurs branches qui butent souvent sur des effondrements. A noter la présence d'un petit magasin équipé d'un grand lavabo.
A l'extérieur il subsiste de nombreux vestiges des bâtiments de la mine : bureaux, magasins, forge, salle des compresseurs... On distingue aussi les restes de l'ancien téléphérique qui était utilisé pour descendre le lignite dans la vallée et pour le transport du personnel. Un peu plus loin se trouve la poudrière composée de quelques courtes galeries à angle droit et fermée par une belle porte blindée.

© Sébastien Berrut 2007-2011 | Contact | Demande d'utilisation d'une photo