Vous êtes ici : Patrimoine Minier > France > Mines et carrières des Alpes > Mine des Eduits

Mine des Eduits - Hautes-Alpes


22/04/2020

La mine des Eduits était une mine de charbon (anthracite) située à Saint-Chaffrey dans la vallée de la Guisane (Hautes-Alpes). Elle fut un site majeur de l'extraction de houille dans le briançonnais aux XIXe et XXe siècles. Sa production, de qualité supérieure, alimentait surtout les cloutiers et forgerons locaux. Elle était la seule mine de la commune à produire de l'anthracite en blocs et pas seulement de la poussière de charbon.
La mine des Eduits est d'abord exploitée de façon artisanale et saisonnière sous la forme d'une mine paysanne, concédée en 1860. En 1882, la concession est rachetée par l'usine de la Chappe (Briançon) et l'exploitation prend progressivement de l'ampleur pour laisser place, au début du XXe siècle, à une organisation industrielle. Des voies de roulage et des plateformes de stockage sont aménagées et un premier transporteur aérien est installé en 1918. En 1925, avec la création d'un nouveau niveau de roulage, les installations sont déplacées et un nouveau transporteur par câble est construit.
En 1933, la mine des Eduits est vendue à la Société des Mines du Freyssinet qui l'exploitera jusqu'à sa fermeture (comme les autres mines du briançonnais, elle échappa à la grande nationalisation de 1946). Après la deuxième guerre mondiale, la modernisation et l'augmentation de la productivité se poursuit par l'acquisition d'un locotracteur, l'électrification de la mine et la mise en place de treuils électriques.
Toute activité cesse en 1964 et les installations sont laissées à l'abandon jusqu'aux mises en sécurité effectuées par l'Etat dans les années 1990.

De nos jours, toutes les galeries sont effondrées, mais de nombreux vestiges de surface subsistent : berlines, bâtiments, plan incliné, voie de roulage et station supérieure du transporteur par câble (avec son appontement, goulotte et trémies). Ce patrimoine minier exceptionnel est soumis à une dégradation inexorable (le reportage photographique ci-dessous a été réalisé en juillet 2012). Heureusement, une équipe de bénévoles a lancé un travail de sauvegarde des installations encore debout, avec l'aide de la commune.

Sources : Inventaire général du Patrimoine culture en région PACA et Fondation du Patrimoine

Le carreau de la mine


Voie de roulage entre le carreau de la mine et la station supérieure du câble transporteur


Station supérieure du câble aérien


© Sébastien Berrut 2007-2020 | Contact